L’Histoire des bijoux: des années 1920 aux années 1960

L’Histoire des bijoux: des années 1920 aux années 1960

Collier des années 20, cristaux bleus. 115€

Années 20: la pureté

Des années 20 jusqu’au début des années 30, la bijouterie a été influencée par l’arrivée d’une nouvelle ère. Après le choc qu’avait été la Première Guerre Mondiale, une envie de modernité s’est faite sentir. Les gens voulaient se débarrasser de l’ancien, et célébrer le nouveau.Le monde du design ressentait le besoin d’un style pur, rigoureux. Il en résulta un style de bijoux jouant avec la géométrie et la symétrie.

 

 

 

Années 30

Le galalithe est une matière plastique à base de lait populairement utilisé dans la fabrication de bijoux entre 1900 et les années 1930. Il est considéré comme plus solide que le celluloïd et pouvait être produit dans une large gamme de couleurs et en plus grande quantité. Cela a permis de satisfaire l’envie grandissante de bijoux bon marché.

 

Bracelet Weiss en verre bleu, Années 40, 115€

Années 40: verre et vermeil

Depuis l’invention de la bijouterie, le verre a toujours été une matière communément utilisé pour les bijoux fantaisies. C’est un matériau accessible et facilement modulable en toutes sortes de formes, pouvant être teint dans toutes les couleurs. 
Le verre a particulièrement été utilisé lors de cette décennie, lorsqu’il y eut besoin de créer des bijoux peu couteux, pendant et après la Seconde Guerre Mondiale.

La plupart des métaux précieux étaient utilisés pour les besoins de l’armée. Il est donc également devenu commun de plaqué de l’argent sterling avec de l’or, pour donner ce que l’on appelle le vermeil, une alternative très économique à l’utilisation de l’or pur seul.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Années 50: Cocktail et glamour

Le « Style Cocktail » sont des bijoux fantaisies produits et portés au cours de la fin des années 1940 et le début des années 1950. Il y eut un fort engouement dans le monde d’après-guerre pour ce bijou fantaisie, ostentatoire et fastueux, aux pierres de tailles farfelues et aux couleurs voyantes. Le terme de « cocktail » se rapporte à l’utilisation de ces bijoux, portés lors de ces soirées, de

plus en plus populaires, appelées cocktail.

Broche des années 50, 39€50

 

D’autre part, les couturiers, tels que Dior et Balenciaga, ont été fortement influencés par des motifs floraux. Ce n’est donc pas étonnant que l’on retrouve chez les créateurs de bijoux des pièces faisant écho à la mode parisienne.

 

 

Enfin, l’utilisation de strass dit « Aurora Borealis » en bijoux de fantaisie était populaire dans les années 1950, notamment grâce au bijoutier Swarovski. Ce dernier, dès 1955,  commença à utiliser un revêtement irisé sur ses pierres et dès lors leur utilisation s’est répandue. L’effet « arc-en-ciel » des pierres a été pensé pour imiter les aurores boréales, d’où le nom a été emprunté.

 

Années 60: La fantaisie

Boucles d’oreilles des années 60, en lucite imitation bois et nacre. 39€50

Le mouvement Pop Art a permis de célébrer le faible coût de fabrication et la production à grande échelle. Conformément à cette tendance, favorisée par des artistes tels que Warhol et Lichtenstein, les  concepteurs de bijoux ont favorisé l’utilisation de plastiques qui pourraient ravir nombre de fans d’accessoires.


Juil 01, 2017 | Catégorie: Histoires insolites des objets | Commentaires: none

 



Laisser un commentaire

*