Les Flacons de Parfum

Derrière chaque Objet une Histoire ! 

Quel qu’il soit, le parfum est toujours intimement lié à son contenant, le flacon. Devenu aujourd’hui un produit de masse, le parfum est indissociable de sa bouteille qui apporte toujours une plus-value commerciale indéniable, à l’image de quelques grands noms de fragrances dont on connaît aussi bien le nom que le flacon (Chanel n°5, etc.).

Mais depuis son apparition à une époque très ancienne (Antiquité), le contenant du parfum sous toutes ses formes – onguents, eaux, huiles, pommades, encens et autres baumes –  a toujours reçu une attention toute particulière. Parce que le flacon ne fait pas que conserver, transporter et distribuer la fragrance, il lui donne également une véritable personnalité. Le parfum a en effet une symbolique toute particulière au-delà de simplement sentir bon et offrir propreté et hygiène: il est aussi gage de séduction.

Les premiers contenants étaient des vases en albâtre, des godets, des boîtes et déjà, dès l’Antiquité, des flacons de céramique, de terre cuite ou de faïence. Une forme animalière ou fruitière leur était soudent donnés. Ce n’est que bien plus tard, au 18e siècle, siècle des Lumières, que les flacons plus sophistiqués, en verre, apparaissent en même temps que l’art de la beauté. Un véritable art du flacon y est associé puisqu’à cette époque, les parfums ne sont pas encore vendus directement avec leur contenant. Le créateur de parfum ne fait que fournir la fragrance dans de simples fioles.

Les flacons, objets de luxe, sont alors particulièrement ouvragés et précieux pour leurs acheteuses. Ils sont principalement en verre, mais des bouteilles en cristal et en porcelaine sont également utilisées. Ce dernier composant présente, outre son esthétique indéniable, l’avantage de mieux protéger de la lumière et de la chaleur. Les créateurs laissent parler leur imagination quant à la forme qu’ils imposent à leurs flacons, de la plus épurée à la plus représentative.

L’entrée de la haute-couture dans le milieu de la parfumerie dans les années 1920, avec l’initiative notamment de Gabrielle Chanel, est une révolution et développe d’autant plus le couplage parfum-flacon. De la simplicité de Chanel à la féminité de Nina Ricci en passant par l’élégance de Christian Dior, le marketing lié au flacon et à la personnalité de son parfum prend tout son sens.

Avec un simple bouchon ou doté d’un vaporisateur, la matière de fabrication des bouteilles ne changera guère jusqu’à nos jours depuis le flaconnage soufflé dans un moule pour le verre à partir du 19e siècle par Saint-Louis, Baccarat ou encore Lalique. L’aluminium, qui assure également une meilleure conservation ainsi que l’atout de ne pas se casser, fera son apparition plus tard.

Les flacons en aluminium conservent mieux le parfum que le verre car la lumière et la chaleur peuvent en altérer la composition. C’est ainsi qu’il est vivement déconseillé de laisser des flacons de parfum près de sources de chaleur.


Mai 03, 2013 | Catégorie: Histoires insolites des objets | Commentaires: none | Tags: ,

 



Laisser un commentaire

*